Une petite robe marinière (totalement hors saison…)

Comment ça? Novembre est déjà là!! C’est le moment où tu as plaisir à sortir ton tricot en t’asseyant confortablement auprès d’un bon feu de cheminée. Et bien je te propose un petit retour en arrière avec du soleil, un soupçon de bronzage, le soleil, la mer, les vacances… bref, tout ça pour dire que je suis (un peu ) en retard sur mes post, mais je m’y remets  🙂 . La vie, la vraie, se complique parfois un peu trop.

Et voici une petite robe marinière, beaucoup portée cette été, et construite à partir du trop-top d’Ivanne S, un très bon basique à décliner en trouze-milles versions.

dsc05073-2

Pour commencer, j’ai cousu un trop-top version A toute simple. Je n’ai pas de photo à vous montrer, mais tout tombait impeccablement. Et j’avais ce jersey qui est d’ailleurs en fait un tissu en côtes 1/1 , trèèèèèès extensible à rayures marines et crèmes, un tissu Sonia Rykiel, léger, doux, d’une qualité irréprochable!! Et dans ma petite tête, se serait une robe longue, simple, facile à enfiler. Mais impossible de faire une toile!!

Alors, j’ai concocté un patron : j’ai « mélangé » le patron du trop-top avec un patron recopié à partir d’une robe en jersey moulante de mon armoire. Le haut jusqu’au emmanchure est le trop-top, puis j’ai franchement cintré la taille (-10cm devant et derrière environ) et allongé au maximum de ce que mon coupon me permettait. Le tissu étant trèèèèèès élastique, cela ne posait aucun soucis de cintrer.

Et….j’ai cousu. Voici donc ma première version avec une longueur à la cheville.

dsc04863

J’adore!! C’est simple mais très efficace. Et une petite photo prise pendant de bien agréables vacances, souvenir, souvenir…

Et puis, finalement, cette longueur ne me permettait pas de la porter si facilement que ça, je la trouvais un peu trop longue à mon goût. Et donc, à mon retour de vacances j’ai coupé, franchement, pour la ramener au dessus du genou. Pas de quartier!! Et je l’ai beaucoup plus portée. Aucun regret, même pas mal 🙂
dsc05073-2dsc05069

L’encolure, ça a été un grand moment… de solitude!! Je l’ai refaite 4 fois (et donc décousue 3 fois), oui, heureusement que ce tissu est merveilleux, car je n’ai jamais fait de trou en le décousant, ouf! Le tissu s’étire tellement, qu’il est impossible de respecter les instructions d’Ivanne sur la couture de la bande d’encolure, ça gondolait, c’était moche, vraiment moche. Donc j’ai fini par ne pas coudre la bande d’encolure en rond. J’ai cousu la bande sur l’encolure en l’étirant au maximum. Quand je suis arrivée à la zone de jonction des 2 extrémités de la bande, je les ai cousu ensemble et j’ai fini la couture sur l’encolure. Et j’ai enfin obtenu un résultat portable. Persistance et patience ont été les maitres mots de la couture de cette encolure qui m’aura donné bien du fil à retordre!!

dsc05081

Et voilà, j’en suis assez fière et je l’aime beaucoup.

dsc05077

Et j’ai même (presque) réussi les raccords à la surjeteuse.

A bientôt pour de nouvelles aventures tricocouturesques plus adaptées au froid qui  s’installe gentiment….

 

Publicités

2 réflexions sur “Une petite robe marinière (totalement hors saison…)

  1. Je les trouve canons tes raccords !!! Et bravo pour avoir si bien géré ce « détail » d’encolure !!! Elle est mérité cette robe !!! Mais elle est vraiment superbe, ça valait le coup de découdre trois fois pour obtenir exactement ce que tu voulais !!! En tout cas tes modifications du Trop-Top sont vraiment chouettes et en version courte ou longue, cette robe est une vraie réussite !!! Bravo !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s